Floirac: Cultivons en ville avec la serre Ladéra


MB
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 3 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 29/01/2020 PAR Margaux Bonfils

Manger des tomates en janvier quelle drôle d’idée ! Cultivées à des milliers de kilomètres, souvent sans saveur, c’est une aberration alimentaire ont constaté Damien Bouly et François Millet, créateurs de Kanopée Koncept. Vivre en ville rend plus compliquée la gestion de l’alimentation, la majorité des supermarchés proposent des produits importés et peu écologiques. Pour changer ces habitudes alimentaires, ils ont décidé d’aller directement vers les urbains pour les sensibiliser à une alimentation saine et de saison. « Il faut remettre le végétal dans les lieux de vie » précise Damien Bouly. Le concept est né: créer des modules de permaculture clé en main, avec un(e) Kanopée-Kulteur(ice) qui entretient et propose des activités aux habitants environnants. C’est ici que le leader de l’agriculture biologique urbaine, Agripolis, entre en scène. Implanté à Paris, avec leurs serres « faites pour être utilisées un peu partout » selon le président Pascal Hardy. Avec leur savoir-faire qui a déjà fait ses preuves, ils choisissent Kanopée Koncept pour le projet de Floirac. Ensemble, ils veilleront au bon fonctionnement de la serre Ladéra construite par Bouygues Immobilier. « Quand on a imaginé cette résidence avec la mairie de Floirac, on a voulu penser quelque chose d’un peu différent pour la vie dans la copropriété » déclare la représentante du groupe. Cette serre de culture hors-sol, est équipée par Agripolis et la gestion confiée à Kanopée Koncept pour 5 ans. Ces derniers pouvant s’appuyer sur la technique d’Agripolis.

Produire sans terre

L'équipe Kanopée Koncept dans la serre Ladéra


Le secret de cette pousse hors-sol est l’hydroponie. Un système ingénieux où les racines de la plante baignent dans une solution d’eau et sels minéraux, le tout dans un circuit fermé, qui permet de produire sans terre. Le dosage adéquat est piloté par un système automatique. Ici ont fait pousser à la verticale pour un gain de place, avec des colonnes de cultures perforées en PVC fabriquées en Vendée, les racines des plants étant vaporisées d’eau. Mais aussi à l’horizontale, avec des grands bacs tapissés de fibre de coco où seront plantées, par exemple, des tomates. Pas de pesticides par ici, uniquement des solutions naturelles, de l’eau avec du bicarbonate pour lutter contre les champignons, et lutte biologique avec l’utilisation d’insectes auxiliaires pour éviter les parasites. «On recrée un véritable écosystème » résume François Millet. Une façon de produire connue déjà dans la région dans les serres de Rougeline.

Colonnes de cultures à la serre Ladéra
 

25 000 pieds de fraises et 300 pieds de tomates sont prévus pour débuter l’exploitation. La première récolte est espérée pour fin avril. À partir de ce moment sera mise en place une application de commande de panier de légumes et fruits de saison. 40% du panier sera composé de la production de la serre et les 60% restants proviendront des légumes biologiques de l’entreprise maraichère Biomajolan de Nicolas Capyron, située au Taillan-Médoc. L’idée n’est pas de se « substituer à ce que les campagnes nous apportent mais les complémenter, participer à l’approvisionnement de la ville » soutient le président d’Agripolis. L’autre but majeur de cette serre est éducatif. Des activités seront organisées par le(a) Kanopée-Kulteur(ice) sur le compostage, l’alimentation saine et un partenariat est prévu avec une classe de CM1-CM2 du groupe scolaire Danielle Mitterrand de Floirac pour faire découvrir, dès le plus jeune âge, l’agriculture hydroponique. L’agriculture urbaine a encore de beaux jours devant elle. Agripolis construit, actuellement, la plus grande ferme urbaine en toiture au monde; de 15 000 m2 elle produira fruits et légumes sur les toits du parc des expositions aux Portes de Versailles à Paris, ouverture prévue au printemps.


Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Laissez vos commentaires
On en parle ! Gironde À lire ! MÉTROPOLE > Nos derniers articles