Bordeaux : le premier salon de l’industrie agroalimentaire inauguré !


YD
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
Temps de lecture 1 min Nombre de vues

Publication PUBLIÉ LE 24/09/2019 PAR Yoan DENECHAU

« Montrer les innovations pour, à terme, faire évoluer les pratiques ». Tel est l’objectif du salon ALINA, d’après Jean-Pierre Raynaud, vice-président du Conseil régional en charge de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. En effet, si cette filière représente toute la chaîne, de la production à la consommation (packaging, matériels, transport, etc.), elle est avant tout un enjeu majeur pour la Région : le Conseil Régional a lancé l’été dernier la feuille de route ‘Néo Terra’, dédiée à la transition énergétique et écologique.

Au delà de l’aspect environnemental, le secteur de l’agroalimentaire est le premier employeur de Nouvelle-Aquitaine, avec près de 2 500 entreprises et 53 000 emplois, représentant un chiffre d’affaires total d’environ 6,5 milliards d’euros (vin exclu).

Une vitrine du savoir-faire régional

Pour Philippe de Guénin, Directeur Régional de l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt, ce salon professionnel est l’occasion de montrer le savoir-faire régional en matière d’industrie agroalimentaire : « nous sommes la plus grande région d’Europe en matière d’agriculture et d’agroalimentaire. Ce sont des milliers d’entreprises, toutes différentes mais qui peuvent accomplir de belles choses lorsqu’elles travaillent ensemble ».

Parmi les exposants, la majorité des entreprises sont des TPE/PME, à l’image d’Auriol, une entreprise familiale marmandaise. Depuis la fin du XIX° siècle, la famille Auriol fabrique et commercialise des machines dédiées à l’industrie agroalimentaire, la restauration collective ou encore la chimie. Pour cette entreprise d’une trentaine de salariés, ce salon est « une belle opportunité de se créer un réseau de partenaires, précise Dominique Auriol. Nous sommes déjà allés aux salons de Rennes (CFIA) et de Lyon, mais la création d’un évènement similaire à Bordeaux est une bonne chose pour nous, et nous évite de longs trajets ». Ils sont 220 exposants pour cette première édition du Salon ALINA, qui se refermera le 26 septembre, mais la porte est ouverte à d’autres entreprises pour les années à venir « le Parc des Expositions est encore grand », sourit Philippe de Guénin.

Partagez l'article !
Copier le lien Partager sur FaceBook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Imprimer
On en parle ! Nouvelle-Aquitaine À lire ! ÉCONOMIE > Nos derniers articles